Démarche artistique / Artist Statement

pexels-photo-8724.jpg

Ayant fait le choix il y a quelques années de renoncer à un récit figuratif, mes œuvres sont des abstractions qui esquissent soit les contours de la figure humaine et ses nombreuses nuances, soit ceux de la nature avec laquelle je cohabite, sa lumière, son énergie, ses couleurs qui se renouvellent sans cesse. Ces deux sources d’inspiration alimentent mon imaginaire qui, lui, aime me surprendre à chaque coup de pinceau ou de spatule.

De prime abord, j’ébauche quelques lignes sur la toile. Puis, je me laisse porter par une gestuelle spontanée – un écho de mes premières influences automatistes – qui, par la suite, amalgame acrylique, encres, pâtes, cendres, pour créer un univers qui se déploie par couches successives sous mes yeux. Ainsi, je visite ce nouveau territoire et je l’estompe, je défriche et j’efface, j’approfondis et dévoile; et j’oublie. Les toutes premières lignes ne sont plus qu’un lointain souvenir mais la toile, elle, continue de murmurer l’élan d’origine.

C’est un long voyage, un processus similaire à celui de l’archéologue qui cherche, fouille, gratte, encore et encore – il peut y avoir une douzaine de strates à explorer. Mais qu’est-ce que je cherche ainsi, sans cesse?

Moi. Je me cherche, moi. Je m’engage profondément dans la matière et ses empreintes, dans la tension véhiculée par ses multiples couches pour mieux comprendre qui je suis, ma fragilité et ma force, mes rêves, ma mémoire, mes désirs et mes peurs. Plus que des formes et des éléments picturaux abstraits, mes œuvres sont des pierres abandonnées sur un sentier, comme celles du Petit Poucet, qui doivent, devraient me permettre de (re)trouver le chemin qui me mène à moi-même.

Je ne peux créer autrement. Je cherche. C’est une quête identitaire qui me permet aussi de communiquer avec les autres car les mots m’échappent et s’enfuient. Tandis que mes créations, elles, sont volubiles.

« J’ai découvert que je pouvais dire des choses avec les couleurs et les formes, des choses que je ne pouvais dire autrement…, choses pour lesquelles je n’avais pas de mots. »
Georgia O’keeffe

_____________________________________________________________________________________________________________________

Having chosen to renounce from figurative painting a few years ago, my works are only a suggestion of the human figure or abstract territory. Driven towards the light, energy and ever changing colors found in nature and the feelings they evoke in me, they have become my sources of inspiration.

I will often start a painting by drawing a few charcoal lines. Then my fascination with textures takes over. I use paper, gesso, wood ashes and cement to create a ground on the canvas. Spontaneous gestures of acrylic paint while using large brushes and spatulas are applied all over the canvas. Although the initial lines may or may not remain in the final work, the energy of my initial gesture always remains. This energy drives me to continue my journey.

The journey is a long one, similar to that of an archeologist, who searches, digs and uncovers things over and over again. As I begin to scrape back the materials I have just applied to the surface, they blend, mix, and change.  It can take up to 15 or 20 layers of adding and subtracting to uncover the final painting.  But what am I looking for?

Me. I am searching to find myself. For me, painting is much more than just shapes, lines or color. Painting helps me to understand myself, my weaknesses, my strengths, my dreams, memories, desires and fears. My paintings express this deep connection and dialogue we build with one another as it is brought to life. Each painting allows me to take baby steps towards understanding who I am.

There is no other way for me to create. Creating is a search for me. A quest to find my true identity. My paintings have enabled me to communicate to others what I cannot seem to say with words.

”I found I could say things with color and shapes that I couldn’t say any other way – things I had no words for.”
Georgia O’keeffe